Miss Marple au club du mardi

MissMarpleAuClubDuMardi

Présentation de l’oeuvre :

L’éditeur français a scindé en deux volumes ce qui faisait, à l’origine, une seule oeuvre, The Thirteen problems (du nombre de nouvelles). Il a été publié pour la première fois en 1932.

mois anglais

Mon avis :

Le club du mardi ou le déploiement d’un personnage phare de la littérature policière : miss Jane Marple, apparu deux ans plus tôt dans L’affaire Prothéroe. Elle est une vieille fille strictement vêtue, coiffée d’un chignon impeccablement tiré. Elle tricote, inlassablement, sans jamais laisser échapper une maille pendant que les membres du club, dont elle est le tout dernier membre, expose des énigmes policières.

Comment ce club du mardi est-il né ? Par désœuvrement. Les cinq amis n’imaginaient pas une seconde que cette délicieuse vieille dame, n’ayant jamais quitté son village, souhaiterait se joindre à eux. Parmi les participants, se trouvent son neveu Raymond, Joyce, une jeune femme moderne, mais aussi un charmant couple, le colonel Bantry et sa femme Dolly, qui deviendront les héros d’Un cadavre dans la bibliothèque. Je ne pense pas vous révéler un immense secret en vous disant que miss Marple leur apportera la sérénité, en résolvant une épineuse affaire.

Chacune des nouvelles qui compose ce recueil suit le même schéma : l’un des protagonistes raconte une histoire jugée insoluble mais dont il connaît le dénouement. Les autres participants peuvent poser des questions, puis proposent à tour de rôle une solution.

La variété des « crimes » mis en scène n’a d’égal que la profondeur des personnages, la noirceur de certains mobiles, sidérante – bien plus, parfois, que dans les romans de la reine du crime. Les parallèles avec la vie dans un paisible village montre assez la cruauté du monde – pour qui veut bien observer.

challange-agatha-christie77158740_p

Publicités

14 réflexions sur “Miss Marple au club du mardi

    • En fait, trois actrices se sont partagées le rôle pour la série télévisée, sans oublier l’interprétation truculente de Margareth Rutherford. La faculté d’analyse de Miss Marple est prodigieuse.

  1. Pingback: Billet récapitulatif mois anglais 2013 | Plaisirs à cultiver

  2. Pingback: Challenge Agatha Christie (humm!) |

  3. Pingback: Challenge Agatha Christie : Un Bilan |

  4. Pingback: Bilan du mois anglais | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s