Archive | 6 mai 2013

Chroniques du monde émergé, tome 2 de Licia Troisi.

émergé

Quatrième de couverture :

Convaincu que le Monde Émergé ne peut plus résister seul aux armées du tyran, Sennar le magicien supplie le Conseil des Mages de le laisser partir à la recherche du Monde Submergé. Là, il pourra obtenir l’aide de ses habitants. Or, ce continent a rompu tout contact avec le Monde Émergé depuis plus d’un siècle. Et Sennar ne dispose pour s’y rendre que d’une ancienne carte à demi effacée par le temps… De son côté Nihal, la jeune guerrière aux cheveux bleus, poursuit son apprentissage de chevalier du dragon. Mais le souvenir de Sennar, qu’elle a blessé au visage lors de leur dernière entrevue, la hante douloureusement…

Circonstance de lecture :

J’ai participé à la lecture commune du tome 1 de cette saga qui se trouvait dans ma PAL depuis… très longtemps. Il était donc normal que je lise le tome 2, d’autant plus que cette lecture n’avait pas été des plus désagréables.

Mon avis :

Solidement construit est le premier qualificatif qui me vient à l’esprit. Il est rarement appliqué à une saga de littérature jeunesse, cependant il est évident que l’auteur sait où elle va – ce n’est pas le cas de toutes les intrigues, qui semblent se développer à l’aveuglette et trouver un aboutissement par miracle.

Le fil de l’intrigue se divise en deux, non de façon mathématiques (un chapitre pour l’un, un chapitre pour l’autre) mais de manière à ce que chaque récit ait suffisamment avancé pour que le lecteur ait envie de continuer avec l’autre personnage sans avoir l’impression de rester sur sa faim.

Nihal est enfin retournée auprès de son maître. Les missions ne manquent pas, les découvertes, les déconvenues et les échecs non plus. Les personnages ne sont pas figés, et sont susceptibles de se bonifier, ou d’empirer. Les chroniques du monde émergé tiennent aussi du récit initiatique, qui permettent aux personnages de voir ce qu’ils sont capables d’accomplir, ou non. Le « non » n’est pas à prendre au sens négatif, plutôt comme un refus de ce qui a été décidé pour vous.

Sennar de son côté accomplit la mission qui lui a été confiée, de proposer une alliance au Monde submergé. Tel un explorateur de la Renaissance, il affronte bien des dangers en compagnie de pirates pour mener à bien sa quête. Elle lui réserve aussi son lot de surprise, d’épreuves, et ses capacités de magicien sont mises à rude épreuve. Cependant, je trouve que le personnage d’Ondine, qu’il cotoie lors de sa mission, est un personnage qui aurait pu être mieux exploité, son rôle aurait pu se terminer d’une autre manière.

Que ce bémol ne vous décourage pas de lire cette saga si elle vous tente. Les personnages en sont là parce qu’ils ont fait des choix, et non uniquement à cause d’une prophétie ou d’une prédestination. Et si le Tyran est l’adversaire par exemple, sans une seule qualité pour le racheter, il est le seul personnage qui n’ait pas quelques nuances dans son caractère.

J’ai bien aimé lire ce livre, je lirai sans aucun doute le troisième tome.

logo-challenge-lieux-imaginairesvoisins-voisines-version-curlz