Archive | 3 mai 2013

Les dragons de Nalsara, tome 15 de Marie-Hélène Delval

nalsara15

Quatrième de couverture :

Darkat, le sorcier addrak, a pénétré dans le cimetière des dragons pour voler une griffe de l’une de ces fabuleuses créatures. Avec cette simple  griffe, il compte créer un monstre terrifiant, qui détruira le royaume d’Ombrune. Comment l’en empêcher ? A Nalsara, toutes les puissances magiques sont réunies afin de combattre ce sinistre sortilège. Hélas, la  magie blanche paraît bien faible à côté de celle des Addraks… A moins
que Cham parvienne à révéler ses talents de  » dragonnier-sorcier  » ?

Mon avis :

Il se passe un événement très important dans ce tome – d’ailleurs, il se passe toujours un événement important, quel que soit le tome que l’on lit de cette série. Deux, si je compte bien, car un personnage vient subitement de faire son apparition, et me semble particulièrement prometteur (maintenant… je peux me tromper !!!). De l’autre, toute ma sympathie ou presque va à ce nouveau personnage, à fort potentiel. J’espère qu’il sera exploité dans toute sa dimension, toute comme les capacités des deux jeunes adolescents.

logo-challenge-lieux-imaginaires

 

Les dragons de Nalsara, tome 14 de Marie-Hélène Delval

Nalsara

Quatrième de couverture :

Cham a enfin son dragon : il est blanc comme neige et s’appelle Cyd, ce qui signifie « Lumière » dans la langue des  dragons. A peine éclos, le dragonneau sait déjà voler, et il grandit à une vitesse ahurissante ! C’est heureux, car les  sorciers addraks se sont réveillés avec chacun une main ou un  pied pétrifié, dans lequel se concentre une nouvelle puissance magique. Darkat, lui, a hérité d’une main et d’un pied de pierre  : le jeune sorcier est à présent le plus fort de tous, et il a un plan diabolique en tête…

Challenge Jeunesse/Young adult chez Mutinelle et Kalea.

Mon avis :

Ceci est le quatorzième tome et si vous suivez la série et mes commentaires depuis le début, vous devez vous dire que cela commence  à faire long. Je suis bien d’accord avec vous et j’espère que le dénouement n’est pas loin.

Nous franchissons cependant un pas décisif, avec ce tome, à savoir la croissance démesurée de ce dragon blanc, proche du tout premier dragon, destiné à lutter contre les Addraks. Je dois dire que j’ai vu des ennemis plus inquiétants, moins manichéens, et que, quoi qu’ils fassent, ils ne semblent pas tirer leçon de leurs erreurs passées, au contraire de Cham, Nyne et les magiciennes. J’ai presque envie de dire que la structure narrative est trop facile : un problème surgit, un moyen est trouvé pour le résoudre, les « gentils » s’unissent et le problème est… plus ou moins résolu.

Bien sûr, je ne suis pas le public auquel ce livre est destiné. Bien sûr, de jeunes lecteurs doivent être rassurés de retrouver leur héros préférés. Je note qu’ils commencent à gagner un peu de profondeur. Cependant, je commence à trouver cette série un peu lassante – et je vois le dénouement se profiler trop simplement (même si j’aimerai que celui-ci me surprenne).

logo-challenge-lieux-imaginaires