Luther : l’alerte de Neil Cross

couv31653068

Merci à Babelio et aux éditions Belfond pour l’envoi de ce livre.

Présentation de l’œuvre :

Tous ses collègues s’accordent à le dire : John Luther est un excellent flic. Un homme impressionnant, par son physique, ses principes ; un
détective intuitif, admiré pour ses résultats. Mais la réalité est plus sombre. Insomnie, dépression, accès de violence, à force de côtoyer le mal, Luther est en train de perdre pied. Une situation qui inquiète. À commencer par son épouse, impuissante à apaiser cet homme lancé dans une guerre personnelle contre le crime.
Et l’enquête qui s’annonce ne va rien arranger : face à un tueur d’enfants qui joue avec ses nerfs, combien de temps encore Luther parviendra-t-il à contrôler ses démons et à rester du bon côté de la loi  ?

Mon avis :

J’aime les romans policiers, je n’ai rien contre les thrillers sanglants. Pourtant, ce livre montre que j’ai aussi des limites dans ce que je peux lire, moi qui suis taxée souvent d’insensibilité. Je suis complètement retournée par cette lecture. Rédiger cet avis est une manière de passer à autre chose.

N’allez cependant pas croire que ce livre est mauvais. Il est extrêmement violent. Il nous fait découvrir le pire de ce que l’être humain peut produire – et là, j’ai rarement lu auteur qui allait aussi loin dans l’exploration de la noirceur humaine. Et pour ceux qui trouveraient l’expression galvaudée, je vous mets au défi de ne pas la trouver parfaitement juste à la lecture des crimes et autres tortures narrés dans cette œuvre et perpétués par un monstre à visage à peine humain. Le seul point positif à mes yeux est qu’il n’est pas charismatique – il est des criminels qui le sont. Lui non. Il est monstrueux, jour après jour, acte après acte.

A cause de lui l’intrigue est étouffante, car aucun instant de répit n’est donné – la violence succède à la violence, manière d’exprimer quelque chose qui se dit de l’amour – dégénéré. Il ne faut pas s’étonner que Luther soit sur le fil qui sépare le respect des règles de tout le reste. Luther est un policier investi 24 heures sur 24, totalement impliqué dans son enquête – dans ses enquêtes devrais-je dire, car personne ne peut le faire reculer, si ce n’est lui-même quand il doute de ses capacités à aller jusqu’au bout des choses. Il n’est pas un policier qui oublie – dommage pour ceux qu’il traque. Il est un policier qui s’oublie dans sa tache, au point de ne plus voir, de ne plus parler à sa femme – avec les conséquences qui en découlent. Il est un policier qui voit les dysfonctionnements de la justice de son pays – et ses erreurs, impossibles à combler.

Luther, l’alerte, est un thriller désespéré, violent, aux personnages solidement campés, à l’intrigue extrêmement bien construite mais sa lecture est réellement éprouvante, même pour quelqu’un habitué à lire des thrillers.

voisins-voisines-version-curlzChallenge-anglais77158740_p

 

 

 

9 réflexions sur “Luther : l’alerte de Neil Cross

  1. Pingback: Voisins voisines 2013 : le billet récapitulatif |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.