Désir d’histoires 99

Ma participation à Désir d’histoire par Olivia.

Mon résumé : Gaël de Nanterry docteur es vampire et loup-garou a pris la direction temporaire d’un pensionnat de louveteau-garou. Il espère oublier aussi le vaste complot contre les vampires et les garous qu’il a aidé à déjouer. Aujourd’hui, force est de constater que l’oubli n’est pas au rendez-vous. Par contre, son ex, le docteur Silas Chépukoi oui.

–          Comment vas-tu ? me demanda Silas.
–          Bien, et toi ?

Je suis sûr que vous aussi vous êtes sidérés par la richesse de ce dialogue. Nous enchaînâmes ainsi une dizaine de répliques, toutes plus ennuyeuses les unes que les autres.

–          As-tu abandonné tes consultations ?
–          Provisoirement. Je te rappelle que mon cabinet a été démoli après qu’un dragon et son chevalier se sont posés dessus.

Zut. Je croyais que ce sujet-là au moins était clos (Lupin – oui, je sais, ce jeu de mot est foireux, je me détends comme je peux).

–          Au moins, aucun corps n’a été retrouvé dans les décombres.
–          Mes dossiers non plus.

Deuxième sujet pas encore clos. Qui pourrait avoir envie de lire les dossiers médicaux de Trolls ? A mon tour maintenant.

–          Et Jared, il va bien ?

Silas me dévisagea comme s’il me voyait pour la première fois. Facile, non ?

–          Et Dame Ismérie ? N’attendrait-elle pas des louveteaux ?
–          Non.
–          Non ? Et la promesse que tu lui as faite : « dès que cette affaire est terminée, nous… ferons une portée de louveteaux » ?
–          Je te rappelle qu’elle a été gravement blessée dans l’affrontement et qu’elle se remet à peine ! hurlai-je. Et toi, où tu étais pendant ce temps-là ? En train de roucouler avec ton bellâtre au QI d’une huitre mazoutée !!!
–          Ouais, t’as raison, c’est mieux qu’au cinéma.

Non, ce n’est ni moi ni Silas qui avions prononcé cette réplique. Je me ruais sur la porte et là, que vis-je dans le couloir ? Quatre louveteaux, de la classe de 5e LG, confortablement assis sur des chaises, en train de manger du pop-corn et de nous écouter. Tétanisé, aucun ne s’enfuit (note : il paraît que quand je suis vraiment en colère, j’ai le regard de mon père, un célèbre alpha). Ils eurent cependant le réflexe de s’agripper les uns aux autres. L’esprit de meute a du bon.

–          Vous aimez écouter ? Merveilleux ! Depuis combien de temps n’avez-vous pas fait un stage d’orientation ? Demain après-midi, orientation instinctive dans la forêt de Bord. N’oubliez pas votre bandeau. Je m’assurerai moi-même du bon déroulement de la course. Exécution. Et rangez-moi ces chaises où vous les avez trouvées !

Après avoir bafouillé « oui monsieur l’alpha, bien, monsieur l’alpha », ils filèrent dans leurs chambres, sans rien laisser derrière eux, pas même une miette égarée.

– Où en étions-nous déjà ? dis-je de la manière la plus dégagée possible. Ah, oui, au fait qu’en revenant de l’assaut final, je t’ai trouvé très occupé avec un autre !

Le soleil se levait sur le pensionnat que ce troisième sujet de dispute n’était toujours pas clos.
loup-garou-2283017b56_club-ado_fr

18 réflexions sur “Désir d’histoires 99

  1. Pingback: Sous la lune | Désir d'histoires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.