Close to home

Même si je n’ai pas autant d’acharnement qu’avant avec les challenges littéraires, je tiens cependant à aller le plus loin possible dans certains d’entre eux. Pour le challenge 50 états, 50 billets, je ne suis pas certaine d’aller au bout, mais je tiens absolument à ce que mes « états fétiches » soient présentés. Si la Louisiane avec le génial  Black Cherry Blues, de J. Lee Burke, le Maine avec Dark tiger, de W. G. Tapply, il me reste à écrire des chroniques sur l’Indiana et le Kentucky.

Pour l’Indiana, je vous présente une série télévisée, qui doit être actuellement rediffusée sur TMC : Close to Home. La rediffusion en est actuellement au troisième épisode de la première saison.

50

L’héroïne en est Annabelle Chase, substitut du procureur à Indianapolis. Elle est (relativement) jeune, elle est belle, blonde, revient tout juste de congé maternité après la naissance de sa fille Hailey. Heureuse en ménage, elle entend pas moins mener son travail à bien.

Présentée ainsi, la série peut paraître caricaturale. Il n’en est rien. Le producteur n’est autre que Jerry Bruckeimer, à qui l’on doit Les Experts, FBI porté disparu ou encore Cold case – bref, pas des séries réputées pour leur niaiserie.

Ici, nous découvrons une Amérique bourgeoise, croyante, bien comme il faut, bref, une Amérique sans problème apparent. Autant vous dire que cela fait très mal quand ils apparaissent aux yeux de tous. Je pense par exemple au pilote de la série, dans lequel une mère de famille met le feu à sa maison alors que ses deux enfants sont à l’intérieur – l’horreur du geste se dispute à l’horreur du mobile, une fois découvert. Je pense à cette femme qui poignarde son mari qui voulait divorcer et se justifie en disant que « Dieu l’avait poussée » à commettre ce geste.

Les rouages du système judiciaire américain sont aussi bien démontés – et il faut parfois faire le choix entre sauver une victime ou emprisonner un suspect.

Cette série a été arrêtée au bout de deux saisons. C’est dommage, car comme tous les séries arrêtées inopinément, elle se termine un peu en queue de poisson.

closte to home

9 réflexions sur “Close to home

  1. Je me souviens bien, c’est Jennifer Finnigan (ou quelque chose comme ça) l’actrice, elle est avocate ! J’ai beaucoup aimé Les Experts jusqu’à l’écoeurement, puis FBI portés disparus et enfin Cold Case (une de mes chouchoutes). J’attends la prochaine saison de Castle, of course !!! 🙂

  2. Je ne suis pas série mais je pourrais l’être ! En fait, si j’en suis une, c’est horrible, je ne pense qu’à ça, alors j’évite. Lorsque j’en prends une en DVD, je peux regarder 3, 4 ou 5 épisodes à la suite. Une vraie boulimique.

Répondre à Soma Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.