Harjunpää et les lois de l’amour de Matti Yrjänä Joensuu

voisins-voisines-version-curlz

Quatrième de couverture :

Harjunpää est heureux en ménage, jamais chez lui et amoureux sans se l’avouer de sa collègue Onerva. Il est l’un des inspecteurs surmenés, perclus de fatigue de la brigade criminelle d’Helsinki. Les affaires irrésolues s’accumulent. Une femme est retrouvée morte chez elle sans qu’il soit possible d’affirmer qu’il s’agisse d’un meurtre. Harjunpää, sur une intuition, ne classe pas le dossier. En quelques jours, ce qui aurait dû n’être qu’un constat de décès va devenir une vraie chasse à l’homme…

Mon avis  :

Comment dire que cette lecture a été décevante ? Et bien, comme cela !

Pourtant, je croyais que ce livre me plairait – à croire que les polars nordiques ne sont plus faits pour moi.

J’ai lu à peu près les mêmes thématiques dans les romans de Sjöwall et Wahlöö – l’incompétence de la police, le manque de moyen. Autant le sujet était brillamment traité par les suédois – en partie grâce à Martin Beck, personnage remarquable – autant je me rends compte en rédigeant mon billet que l’enquête est secondaire dans ce livre.

Quel est le vrai sujet alors ? L’image que les hommes ont des femmes ? Autant vous le dire tout de suite : elle est profondément machiste, seul le personnage principal nuance ces propos et montre la part qu’ont les parents, les déceptions sentimentales successives, dans la victimisation des femmes. Il est bien le seul. Je ne parle même pas des propos de Bingo, un des enquêteurs, qui aurait dû être rappelé à l’ordre bien plus tôt. Nous sommes loin de l’empathie d’un Erlendur.

Reste ce qui à mes yeux restent abominablement convenus : nous sommes très souvent dans la tête du tueur. Et je m’en passerai bien. N’est pas Ian Rankin ou Ken Bruen qui veut.

Je ne pense pas retourner en Finlande d’ici un certain temps, et préfère de loin retourner en Grande-Bretagne.

petit bac77158740_p

 

7 réflexions sur “Harjunpää et les lois de l’amour de Matti Yrjänä Joensuu

  1. Pingback: Voisins voisines 2013 : le billet récapitulatif |

    • J’avoue que je n’ai pas compté combien de livres j’ai lus pour ce challenge. Je sais simplement que j’ai de plus en plus de mal avec la littérature nordique, et que je me tourne de plus en plus vers la littérature « du Sud » (Italie, Espagne, Grèce). Le Royaume-Uni et l’Irlande, par contre, ont toujours mes préférences.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.