Archive | 9 avril 2013

Journal d’un dégonflé, tome 1 de Jeff Kiney

journal

Présentation de l’oeuvre :

Greg a 12 ans, un grand frère musicien qui lui fait des blagues, un petit frère qui le colle sans cesse, un copain au collège qu’il supporte – histoire de ne pas être seul -, des problèmes avec les filles de sa classe qui pouffent à longueur de journée, des parents qui ne comprennent jamais rien à ce qu’il demande… Alors quand sa mère lui offre un journal pour qu’il écrive dedans ce qu’il ressent, Greg le rebaptise en carnet de bord (hors de question de mettre des “Cher journal” par-ci et des “Cher journal” par-là).?Au moins, quand il sera célèbre, il pourra distribuer son carnet aux journalistes, plutôt que de répondre à leurs questions idiotes ! En attendant, Greg va à l’école et doit côtoyer des garçons plus grands, plus forts… voire même qui se rasent déjà !?Comment trouver sa place sans trop se faire remarquer ??Comment épater les filles ? Comment se faire respecter ? Greg nous livre ses secrets et ses pensées au fil de son année scolaire. Greg Heffley, l’anti-héros qui va vite en devenir un !

Challenge Jeunesse/Young adult chez Mutinelle et Kalea.

Mon avis :

J’ai lu le premier tome, je n’ai pas envie de lire les suivants, bien que l’on m’assure que cette série rencontre un grand succès. Je pourrai toujours chercher l’excuse de l’âge, je sens néanmoins que ce livre, en partie autobiographique me dit-on, est avant tout conçu pour un public masculin (un peu comme journal d’une princesse est conçu pour les filles).

Je ne dis pas que les garçons sont de petits lecteurs, je dis simplement que je sens un calibrage pour leur permettre d’avoir envie de lire. La police de caractère est assez grosse, et imite l’écriture, elle est placée sur des interlignes qui imitent elles aussi un véritable carnet. Les dessins sont nombreux, rappelant ainsi que l’auteur se destinait à la création de bandes dessinées.

Les mésaventures de Greg ne m’ont pas intéressées non plus.  Entre un grand frère en pleine crise d’ado et un petit frère chouchou de la maison, sans que la raison en soit explicitée, Greg ne trouve pas sa place. Ses parents ne sont pas en reste, et manquent parfois cruellement de maturité – ou de réalisme, comme vous voudrez.  Son meilleur ami décomplexé est plus sympathique, lui qui y va franco pour toutes les choses qu’il fait, assumant pleinement ce qu’il est.

Bien sûr, j’ai pu découvrir, un peu, le quotidien d’ados dans une petite ville américaine. Je trouve cependant que les aventures sont toutes construites sur le même schéma et se termine inéluctablement par la défaite de Greg. Maintenant, si ce livre a permis à un enfant de découvrir le goût de lire, pourquoi pas ?

petit bac