Dexter dans de beaux draps

Dexter dans de beaux drapsMon résumé :

Dexter mène une vie normale, et c’est normalement que lui et Rita passent leur lune de miel à Paris. C’est avec soulagement que Dexter rentre en Floride et constate que rien n’a changé – Dexter serait-il en train de s’humaniser ? Surtout, il se retrouve aux prises avec un nouveau tueur. Dexter, marié, beau-père de deux enfants, pourra-t-il faire face ?

Mon avis :

Pourquoi ai-je attendu autant de temps pour lire le quatrième volet des aventures de Dexter ? J’ai vraiment adoré ce volume, même si Dexter change.

Ce n’est pas le mariage qui le met dans cet état (encore que… ne ratez pas ses savoureux commentaires sur Paris). Ce n’est pas non plus la découverte de quatre cadavres artistiquement disposés. Dexter ne peut s’empêcher de se questionner sur la finalité de ces dispositions, comme si le plaisir de tuer n’était pas suffisant – et Dexter qui se questionne, lui qui connaît très bien les tueurs en série, de l’intérieur, ce n’est pas franchement rassurant.

Non, ce qui lui fera commettre des erreurs, c’est que le tueur s’en est pris à Debbie, sa soeur, et qu’après cette attaque, Dexter commence à ressentir ce qui ressemble à des émotions. Pas pratique, quand on est un tueur froid, lucide, qui ne commet jamais d’erreurs et que l’on reçoit le besoin intense non d’arrêter cette série de meurtres, mais de se venger de la personne qui a conduit sa soeur dans une chambre d’hôpital – et pas pour une petite blessure faite avec un cure-dents.

Il peut de plus compter sur ses meilleurs ennemis, toujours vaillants au poste, toujours prêts à chercher ce que ce cher Dexter peut bien leur cacher (beaucoup de choses, vous vous doutez bien) – et la situation tragique dans laquelle se trouve sa soeur ne les empêchera pas de manifester à son égard une animosité pas des plus légères.

Bref, après un départ sur les chapeaux de roue, des situations cocasses, Dexter dans de beaux draps nous montre un (anti)-héros un peu en retrait, plongé dans une situation qui risque de le dépasser – et je ne suis pas sympa, je ne vous parlerai pas du coup de théâtre final.

 

77158740_p50

petit bac

5 réflexions sur “Dexter dans de beaux draps

  1. Et tu aimes ? Je n’ai jamais pu regarder un épisode et lire, je crois encore moins. Je suis peut-être dans le faux ! L’acteur qui l’incarne a des yeux qui me font fuir.

    • J’aime les livres, même si je reconnais que ce tome 4 est un cran en-dessous des autres. La série, par contre, je ne l’ai jamais regardé. Mes élèves, pourtant, me l’avaient chaudement recommandée. Je leur ai répondu (et ils n’ont pas compris la blague) : non, ma maman ne veut pas que je regarde, elle est diffusée à minuit.

  2. Pingback: 50 billets, 50 états – le bilan final | deslivresetsharon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.