Archive | 30 décembre 2012

Moi, je n’aime pas faire de bilan !

En juillet 2012, j’ai pris une bonne résolution livresque : ne plus compter combien de livres je lisais, sachant que j’en lis 10 à 30 par mois.

Ce que je n’imaginais pas il y a un an, c’est que je changerai de plate-forme, que je lirai moins de littérature scandinave, ou encore que je lirai autant de manga.

A tout seigneur, tout honneur, c’est par eux que je commence avec Cut de Toko Kawai et Genkaku Picasso – 1 à 3, d’Usamaru Furuya. Je n’ai garde d’oublier Monster – 1, de Naoki Kurasawa et  Pluto – 1, de Naoki Urasawa.Pour conclure avec le manga, je parlerai de la très belle tétralogie New York, New York, Marimo Ragawa.

Des coups de coeur ? Oui, véritablement.

Pour la littérature islandaise, deux titres s’imposent : La muraille de lave«  d’Arnaldur Indridason et Les anges de l’univers d’Einar Mar Gudmunsson.

Pour la littérature jeunesse, je parlerai de L’agence Pinkerton de Michel Honaker et de A comme association d’Erik L’homme et Pierre Bottero.

Pour les romans policiers, je parlerai de Black Cherry Blues de James Lee Burke, sans oublier les romans d’Agatha Christie, que j’ai lus à haute dose après le 22 octobre.

Je vous laisse sur ces quelques mots, et vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.