Archive | 19 décembre 2012

Le monde de chasseuse de la nuit, tome 1 de Jeaniene Frost

goutte

Présentation de l’éditeur :

La nuit n’est pas sûre pour les mortels. Denise MacGregor ne sait que trop bien ce qui rôde dans l’ombre : sa meilleure amie Cat est une demi-vampire et elle est poursuivie par un démon changeforme. Sa survie dépend désormais d’un immortel que ses charmes ne laissent pas insensible. Il s’agit de Spade, un vampire vieux de plusieurs siècles aussi puissant que mystérieux. Denise éveille son désir, mais Spade sait qu’il doit réfréner ses fantasmes face au cauchemar qu ils affrontent tous les deux… Car à la première goutte de sang versée, ils seront tous deux perdus.

Mon avis :

Je ne suis pas toujours très assidue aux lectures communes auxquelles je m’inscris. Pour une fois, j’ai réussi à :

– lire le livre à temps.
– rédiger mon article le jour convenu (c’est à dire aujourd’hui, entre deux corrections de copies).

Si vous aimez les vampires séduisants, les intrigues remplies de péripéties, les héroïnes en détresse mais courageuses, ce livre est fait pour vous ! Je trouve que Jeaniene Frost a eu vraiment une bonne idée d’écrire des livres mettant en scène les personnages secondaires de sa saga principale. D’une part, cela permet d’en savoir plus sur l’un des meilleurs amis de Bones – et ce n’est pas décevant du tout. De l’autre, cela permet de retrouver l’univers de cette saga, sans risque de lassitude (il est toujours difficile de faire durer une saga).

Le centre de l’intrigue n’est ni un vampire, ni une goule mais un démon avec lequel l’ancêtre de Denise a pactisé – et l’on sait depuis Faust que ce n’est recommandable ni pour soi, ni pour les personnes que l’on aime. Denise doit donc retrouver son ancêtre, le livre au démon afin de protéger les membres de sa famille encore en vie – et ils ne sont plus très nombreux.

Certes, Denise peut parfois être agaçante, car elle ne sait pas toujours ce qu’elle veut – et ce qu’elle veut n’est pas toujours avouable pour une jeune femme veuve depuis un an. Puis, s’en sortir avec l’aide de Spade seul serait possible – c’est sans compter Cat, sa meilleure amie, qui ne peut pas ne pas connaître, en dépit de ses propres aventures, que Spade et sa meilleure amie son inséparables.

Ce premier tome de Chasseuse de la nuit a été très agréable à lire – et si une lecture commune du tome 2 est organisé, je m’inscris tout de suite.

PS : ne ratez pas la page 222. Elle est tout simplement…. hilarante.

critiquesABC2013