Archive | 27 novembre 2012

Mephisto Club

Circonstance d’écriture :

J’avais le choix ce soir entre rédiger un billet sur un livre que je n’ai pas aimé, et rédigé un billet sur un livre que j’ai apprécié. Le choix fut rapide.

Mon résumé :

Noël approche. Les criminels se moquent des fêtes et c’est une bien cruelle mise en scène qui attend Maura Isle, la « reine des morts ». Elle et Jane Rizzoli, mariée et jeune maman, ne sont qu’au début d’une enquête chargée de rebondissements.

Mon avis :

Lire un roman policier aussi bien construit est un vrai plaisir – un plaisir dérangeant, car je ne vous conseille pas de le lire le soir, vous risqueriez de faire des cauchemars.

Pourtant, ce ne sont pas les meurtres, ou les scènes d’autopsie qui sont si dérangeantes – j’en ai lu d’autres, et des plus sanglantes. Alors qu’est-ce qui l’est tant que cela ?

Être dans la tête du tueur ? Oui, en partie. Bien sûr, son identité n’est pas dévoilée, mais nous suivons les méandres tortueux de son esprit, à l’époque où il n’était pas encore un tueur, mais un adolescent comme les autres – ou presque.

Ressentir l’empathie que les enquêteurs, Maura Isle en tête, ressentent pour les victimes ? Oui, aussi. A l’heure où dans certains romans policiers, les victimes ne sont guère plus que des numéros, et où tout l’intérêt réside à empêcher que leur nombre ne s’accroisse, il est toujours intéressant de rencontrer des personnages qui s’intéressent à ce qu’elles ont été, à leurs proches et au moyen de soulager, ne serait-ce qu’un peu, leur incommensurable douleur.

Mais pas seulement. Maura et Jane, en dépit d’une vie personnelle mouvementée et parfois fort pimentée (il n’est jamais facile de voir maman quitter papa, même quand on approche de la quarantaine) ne se laissent manipuler, et le font savoir. Bien entendu, ce peut être fort dangereux – ce n’est pas à elles qu’il faut l’apprendre, mais aux membres du Club Mephisto. Ils combattent le mal sous toutes ses formes ? Formidable. Ils veulent recruter Maura ? Merveilleux. Qu’ils aient autant d’esprits critiques qu’elle, et ils remporteront plus facilement leur combat.

Méphisto Club est un roman policier comme je les aime, hautement recommandable.

Challenge Thriller et polar par Liliba