La marque jaune d’Edgar P. Jacobs

Présentation de l’éditeur :

Cette nuit-là, dans la capitale britannique endormie et noyée sous une pluie obstinée, tout semble calme du côté de la légendaire Tour de Londres. Soudain, une panne de courant. Des cris d’alerte qui viennent déchirer la nuit. Horreur et stupéfaction : la couronne impériale vient d’être volée. Seul indice, une mystérieuse lettre « M » de couleur jaune tracée à la hâte sur une porte…
Mon avis :
J’ai découvert ces personnages grâce à des dessins animés, qui passaient voici quelques années à la télévision. Tout comme certains sont venus aux mangas après avoir vu l’animé, j’ai découvert la bande dessinée de cette manière.
Blake et Mortimer doivent déjouer un complot, et surtout, trouver le dénominateur commun entre toutes les personnalités qui ont été kidnappées. La cause est à rechercher dans leur passé commun, et faites confiance au malfaiteur, il fera tout son possible pour empêcher les deux hommes de mener leur enquête à bien. Il ne reculera quasiment devant rien pour les mettre hors d’état de nuire, seule sa mégalomanie l’empêchera de prendre en compte l’ingéniosité et le courage de Blake et Mortimer. Contrairement à d’autres résumés glanés ici ou là, je ne vous révèlerai pas le nom de cet ennemi, je ne vous dirai même pas si Olrik, leur ennemi préféré est de la partie. Je dirai simplement que cet album parle des dangers de la science qui tombent aux mains d’une personne à la conscience malade.
Le graphisme est classique. Rien ne déborde des bulles, les récits sont nombreux, les détails sont particulièrement soignés. Cependant, je suis sensible aux couleurs utilisées, j’aime particulièrement les scènes nocturnes, abondantes dans cet album.
Blake et Mortimer ? Deux héros à découvrir ou à redécouvrir.

19 réflexions sur “La marque jaune d’Edgar P. Jacobs

  1. J’ai beaucoup aimé la série animée. Les BDs j’accroche moins : j’aime beaucoup les histoires, les dessins aussi, mais j’ai un peu de mal avec l’agencement texte/dessin et le fait qu’il y ait beaucoup de texte en haut des cases. Ca me freine pas mal.
    Bonne semaine, j’espère que la rentrée n’a pas été trop dure.

  2. Ah, le charme suranné d’un Blake et Mortimer, les pavés descriptifs de Jacobs… Mais y’a pas à dire, c’est toujours un plaisir à lire… Surtout la Marque Jaune. Avec le secret de l’espadon, c’est un de mes préférés dans la série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.