Archive | 11 novembre 2012

Anita Blake, tome 6 : mortelle séduction.

Présentation de l’éditeur :

A ma gauche, Richard. Le mec le plus adorable du monde : brun aux yeux chocolat, prof de sciences. Seul problème : une fois par mois, il se couvre de poils et hurle à la lune. A ma droite, Jean-Claude. Le mec le plus horripilant du monde : un regard bleu marine hypnotique, et un magnétisme sexuel démentiel. Seul problème : il a plus de deux siècles. Face à moi, un immortel atteint par une mystérieuse maladie qui le liquéfie sur pattes. Et quelque part derrière moi, un assassin à qui un commanditaire inconnu a promis un demi-million de dollars s’il réussissait à m’abattre dans les vingt-quatre heures. Que dit la sagesse populaire déjà ?  » Il vaut mieux être seule que…  »

Circonstance de lecture :

Livre lu (avant le 21 octobre) dans le cadre d’une lecture commune organisée par Sookies sur le forum Livaddict. La date de la LC a été repoussée fort heureusement pour moi, du 28 octobre au 11 novembre.

Mon avis :

Revoilà Anita et fort heureusement (ou fort malheureusement, comme vous le voudrez) elle évolue. Ses relations amoureuses évoluent aussi. L’intrigue par contre, reste au début très classique : on demande à Anita d’enquêter sur une affaire assez complexe (avec des descriptions assez évocatrices) puis elle se retrouve plongée tout aussi rapidement dans une autre enquête. Et non des moindres : Anita est en effet menacée de mort, de manière fort fort précise, puisqu’un contrat est déposé sur sa tête et que les effets ne tardent pas à s’en faire sentir. Je salue au passage l’auteur qui ne sacrifie pas inutilement dans cette histoire des victimes poilues et innocentes (il n’y a pas que les loups-garous dans la vie, il y a le petit chien du voisin aussi). Autant vous dire que tenter de tuer Anita était une très mauvaise idée, que le ban, l’arrière-ban de ses proches et autres alliés feront tout pour la protéger, Richard et Jean-Claude en tête (je ne m’y fais toujours pas, à ce nom !!!!).

Les événements survenus depuis sa lecture font que mes souvenirs sont un peu décousus. Je me souviens néanmoins que cette lecture fut agréable sans difficulté particulière (j’avais eu plus de mal à lire le tome 2 ou le tome 5). Je me souviens aussi qu’Anita était partagée entre ses deux soupirants, que Richard sera forcé de sortir de sa réserve, pour asseoir sa position au sein de la meute, que Jean-Claude sera là, et bien là, pour tous les moments, même ceux auxquels on s’attend le moins (il est des scènes d’anthologie dans ce volume). Je garde aussi le souvenir de scènes pas toujours ragoutantes (les moeurs des loups-garous) et d’autres nettement plus joyeuses, que je vous laisse découvrir.

Bref, je me souviens d’un récit mouvementé mais distrayant. Siune lecture commune du tome 7 est organisé, je m’y joindrai bien volontiers !