Rendez-vous avec la mort d’Agatha Christie

édition Le livre de poche – 220 pages.

Mon résumé :

Hercule Poirot est en vacances à Jérusalem. Alors qu’il ferme sa fenêtre, il surprend une conversation entre Raymond Boyton et sa soeur Carol. Ils ne parlent ni plus ni moins que de commettre un meurtre. Peu de temps après, Hercule Poirot croise à nouveau leur chemin : la vieille Mrs Boyton, qui prenait plaisir à tyranniser sa famille, est morte. Mort naturelle ou meurtre ? Le docteur Théodore Gérard, éminent savant français, a des doutes. Hercule Poirot est là pour les lever.

Mon avis :

Revoilà Hercule Poirot ! Je poursuis en ce moment une série de lecture qui emmène Poirot en Moyen-Orient. Notre détective est connu, il est même félicité pour son succès dans l’affaire ABC et son rôle dans le dénouement du crime de l’Orient-Express n’est pas inconnu. N’allez pas croire cependant qu’il s’endorme sur ses lauriers ou qu’il pense à un seul moment refaire ce qu’il a fait par le passé (les lecteurs du Crime de l’Orient-Express me comprendront), car l’affaire qu’il a à résoudre n’est pas des plus faciles.

Pour quelles raisons ? Parce que la victime et sa famille sont américaines ? Pourquoi pas ? Les mœurs américaines se confrontent aux mœurs anglaises, et Poirot est parfois obligé de donner des conseils surprenants aux différents protagonistes. Il est pour moi évident qu’Agatha Christie, par la voix de certains personnages, s’élève contre les idées reçues – de l’une et l’autre nation – pour renvoyer chacune dos à dos, avec ses qualités et ses faiblesses. Il n’est que le docteur Gérard, un français, pour se placer au-dessus de la mêlée, observateur impartial, presque un second Hercule Poirot, et Sarah King, interne en médecine, sûre d’elle-même et de son diagnostique, en toutes circonstances.

Ce qu’Agatha Christie donne à observer dans ce roman est tout simplement la torture psychologique qu’un membre d’une famille, éminemment respecté par la société, fait peser sur son entourage. Mrs Boyton est fascinante, elle qui n’hésite pas à malmener sa propre fille pour satisfaire son désir de puissance, et ne dédaigne pas étendre son pouvoir sur quelques satellites en puissance. Dans ce cas, son plan fonctionne, ou non, et elle ne peut que constater que ses stratégies ne parviennent pas toujours à leur fin – ce n’est pas sa belle-fille Nadine qui dira le contraire. Ce n’est pas le coupable non plus, bien que je ne pense pas qu’elle s’attendait à une telle issue.

En dehors de son aspect classique – nous aurons une réunion finale au cours de laquelle Hercule Poirot dévoilera le nom du coupable, Rendez-vous avec la mort rappelle une autre thèse chère à l’auteur : personne n’a le droit d’ôter la vie à un autre être humain, même s’il considère celui-ci comme monstrueux. Hercule Poirot n’aura de cesse de le rappeler, au cours de confrontations tendues et la suite de l’intrigue lui montrera qu’il a raison. Suspecter un proche de meurtre est presque pire que la tyrannie sous laquelle ils ont vécu.

Fait rare : ce roman comporte un épilogue où nous retrouvons les principaux protagonistes, cinq ans plus tard. Je suis sûre qu’ils sont désormais tout acquis aux thèses du sympathique Belge.

 

Challenge God Save the livre organisé par Antoni

Advertisements

13 réflexions sur “Rendez-vous avec la mort d’Agatha Christie

    • Merci !
      Je n’en suis qu’à 38 livres comptant pour le challenge. Maintenant, il est certain livres que je n’ai aucune envie de relire, comme Cinq petits cochons ou Une mémoire d’éléphant. Il m’en reste encore une bonne dizaine à lire.

    • Le tout est de s’y (re)mettre. Les circonstances font que ce fut, pendant quelques jours, les seules lectures qui passaient. Puis, j’ai fait le pari avec George d’en lire 40 avant fin décembre, j’en suis à 38.

  1. Pingback: Challenge Agatha Christie (humm!) | Les Livres de George – Blog de Lecture

  2. Pingback: Challenge Agatha Christie : Un Bilan |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s