L’histoire de la licorne de Michael Morpurgo

édition Gallimard Jeunesse – 84 pages.

Présentation de l’éditeur :

Tomas, huit ans, déteste l’école et les livre. Il préfère vagabonder dans les montagnes qui entourent son village. Un jour, sa mère le dépose à la bibliothèque, pour assister à l’heure du conte. Le jeune garçon réticent finit par s’approcher peu à peu de la  » Dame à la Licorne « , fasciné par les histoires qu’elle raconte. Mais la guerre arrive au village et les livres sont en danger…

Challenge Jeunesse/Young adult chez Mutinelle et Kalea.

Mon avis :

L’histoire de la licorne est un livre bref, certes, mais qui démontre tout le talent de Michael Morpurgo, notamment dans la qualité de l’écriture. Ecrire pour les enfants ne signifie pas écrire n’importe comment.

Bien sûr, il utilise dans ce roman des thèmes qui lui sont chers, à savoir l’enfance et la guerre. Est-ce un mal ? Je ne le crois pas, tant que ces thèmes sont traités comme ils le sont ici, sans manichéisme, sans pathos, sans volonté de donner des leçons. Tomas n’aime pas l’école, n’aime pas lire, il n’aime rien tant qu’être dans la montagne avec son père. Il faudra l’arrivée d’une nouvelle bibliothécaire et l’acharnement de sa mère à le conduire à la bibliothèque pour que le déclic se produise. Il faudra aussi une transmission orale, rappel que les enfants n’aiment rien tant qu’on leur fasse la lecture, même jusqu’à un âge avancé.

Ce n’est qu’après que la grand Histoire, celle qui fait couler le sang intervient. Celle qui conduite à brûler les livres, pour plusieurs raisons dont aucune n’est bonne. Celle qui force à se cacher, celle qui détruit et tue. La Licorne du titre est le symboles de cette résistance, elle peut s’incarner dans un humain (la dame à la licorne, qui transmet les récits) ou dans un objet symbolique, survivant à tous les tourments.

Comme souvent, le récit est rétrospectif, ce qui permet d’être rassuré sur le sort du narrateur. Cela permet aussi de savoir ce que sont devenus les principaux protagonistes, même si leur devenir n’est pas toujours heureux. Je suis persuadée que ce livre, s’il est partagé avec les jeunes lecteurs, devraient permettre de beaux échanges. Là encore, c’est un constat que je fais souvent avec cet auteur, et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Challenge God Save the livre organisé par Antoni

17 réflexions sur “L’histoire de la licorne de Michael Morpurgo

    • Bonjour Valentyne
      Non, je n’ai pas lu Cheval de guerre, j’en ai lu beaucoup d’autres. Maintenant, lire Morpurgo, c’est courir peu de risque d’être déçu. Je l’ai rencontré à un salon du livre, il est charmant, et se débrouille très bien en français.

  1. Pingback: [Challenge jeunsse / young adlut #2] Bilan 2 | Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunsse / young adlut #2] Bilan 3 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #4 | Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #5 | Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #6 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #7 | Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #8 | Muti et ses livres

  8. Pingback: [Chalenge Jeunesse / Young adult] Bilan #9 | Muti et ses livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.