La sirène de Camilla Lackberg

Circonstance d’écriture :

Insomnie, pour ne pas changer. J’ai lu ce roman depuis quelques mois, la chronique est très largement en retard, je me suis dit que c’était l’occasion de la rédiger.

Quatrième de couverture (extraits) :

Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s’avèrent vaines. Impossible de dire s’il est mort, s’il a été enlevé ou s’il s’est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L’affaire se complique lorsque la police découvre que l’une des proches connaissances de la victime, l’écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d’un an. Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l’a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel.
Mon avis :
Avec  le recul, je me focalise sur ce que je retiens de ce roman et j’essaie d’éviter quelques jeux de mots malvenus, qui pourraient en dévoiler trop sur l’intrigue.
Je suis sûre ou presque que les fans de Camilla Lackberg apprécieront ce nouveau volume des aventures d’Erica et de Patrick. Nous retrouvons en effet les mêmes personnages que dans les précédents opus, j’ai l’impression que pas un ne manquait à l’appel, l’intrigue es construite sur le même modèle, avec des retours en arrière, très facilement repérable, qui nous présente le passé de certains personnages.
Pour ma part, certains faits gnangnans m’ont dérangé. Ah ! Les grossesses simultanées d’Erica et de sa soeur, que c’est touchant ! Enfin, pas pour moi, leurs petits bobos de femmes enceintes m’agaçaient profondément Heureusement pour elles, elles n’ont pas été confrontées à des soucis plus poignants. J’ai même trouvé Erika particulièrement en forme bien qu’elle attende des jumeaux, et je souhaite à toutes celles qui se trouvent dans le même cas de pouvoir aller à des soirées organisées par leur éditrice et d’enquêter de mains de maître.
En effet, Erika enquête puisque, comme dans es précédents volumes, elle est directement concernée. Ce qui ne change pas non plus, ce sont les thèmes brassés par Camilla Lackberg : l’amour maternel, son absence, et les conséquences sur les enfants non aimés, plus aimés, mal aimés… La liste des qualificatifs est longue, le résultat est bien désastreux.
Je n’ai garde d’oublier ce qui vous fera peut-être vous interroger longtemps : le dénouement. Pour ma part, j’ai eu l’impression de sombrer dans un pure mélo. Si vous le lisez, j’ai hâte de savoir comment vous l’aurez perçu.

22 réflexions sur “La sirène de Camilla Lackberg

  1. J’ai lu les trois premiers tomes (déjà moins convaincue par le dernier) , alors en lisant ton article, je vois que Camilla a pondu la suite ! Bon, je pense que La sirène ne sera pas une lecture prioritaire. Bises

    • Ce tome est le sixième, en Suède, deux autres ont déjà paru, et je ne serai guère étonnée qu’elle soit en train d’écrire le neuvième, elle publie très souvent les années impaires.
      Ce n’est pas prioritaire, effectivement. Ce fut un bon moment de lecture.

  2. Je comprends ta déception (et ton agacement). Comme Philisine, je me suis lassée assez rapidement de cette série qui me plaisait beaucoup. Dans le 3ème, j’ai trouvé que Läckberg se répétait quelque peu et surtout, j’avais compris ce qu’il en était de l’intrigue, ce qui est fâcheux. Bref, je comprends (enfin j’essaie 😉 ) que l’on soit fan, mais moi j’ai laissé tomber…

    • Merci Anne, mais je tiens à te rassurer, je n’en serai pas capable pour tous les livres. J’ai tout de même relu le quatrième de couverture pour me rafraîchir la mémoire. Le plus délicat était de ne pas trahir des éléments de l’intrigue.

  3. Ah ben zut alors, après avoir beaucoup aimé Le prédicateur, j’ai acheté celui-ci, et je compte acheter toute la série. Ce n’était peut-être pas une bonne idée … Bon, je me dis qu’au pire je m’arrête à celui-là. Mais je crois qu’il m’en manque encore quatre, dont le premier.
    Comme Anne, bravo pour ta mémoire pour rédiger ta chronique des mois après ta lecture.

    • Je te conseillerai plutôt les deux premiers, La princesse de glace et Le prédicateur. J’ai beaucoup aimé aussi L’oiseau de mauvais augure, le tome 4. Maintenant, j’aimerai qu’elle se renouvèle un peu. A lire les résumés des deux suivants (merci Google Translate), je n’en ai pas l’impression.

  4. Pingback: Voisins voisines : le billet récapitulatif «

  5. Pas encore testé cette Camilla dont on parle beaucoup. Justement, je me méfie un peu…apparemment, je n’ai pas pas completement tort. Je testerai peut-être un jour le 1er de la série…pour voir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.