Archive | 20 octobre 2012

Les dragons de Nalsara, tome 6 de Marie-Hélène Delval

édition Bayard Jeunesse – 96 pages.

Quatrième de couverture :

Un étrange nuage noir apparaît un jour au-dessus de l’île aux Dragons. En voyant sa couleur et sa forme, Cham et Nyne frissonnent : la strige, cet affreux dragon de fumée que les Addraks ont utilisé pour tenter d’enlever le roi, les espionnerait-elle ? Pourtant, rien ne se passe… Pour vérifier leur sombre pressentiment, les enfants décident de consulter le miroir magique de Nyne…

Mon avis :

Je n’ai laissé que peu de temps entre les deux lectures (en fait, je les ai enchaînées à la bibliothèque). Cham et Nyne paient directement les conséquences de leur bravoure des tomes précédents (les 3 et 4 pour les citer) et doivent affronter leur redoutable ennemi. Bien sûr, ils pourront compter sur leurs adjuvants habituels. Bien sûr, ils savent de quoi cet ennemi est capable – encore qu’il peut leur réserver des surprises – mais rien de ceci n’empêche que Nyne et Cham son de tout jeunes adolescents, et ont des réactions de tout jeunes adolescents.

Au risque de me répéter, je dirai que je retrouve dans ce volume les qualités des tomes précédents, que ce soit au niveau de l’écriture et de la construction de l’intrigue. J’ajoute qu’un fait importe nous est enfin… confirmé. Je dis bien « confirmé » car je m’en doutais depuis le premier tome.

Le tome 7 ? Dès qu’il sera disponible !

Challenge Jeunesse/Young adult chez Mutinelle et Kalea.

Les dragons de Nalsara, tome 5

Edition Bayard – 96 pages.

Quatrième de couverture :

Un matin d’automne, Selka vient annoncer une effroyable nouvelle à Cham et Nyne: la Kralaane, une bête qui vit dans les profondeurs de l’océan, est sur le point de se réveiller. Si elle remonte à la surface, son souffle provoquera un raz-de-marée, qui détruira l’île aux Dragons et la ville de Nalsara. Les enfants apprennent qu’ils sont les seuls à pouvoir empêcher cette catastrophe. Comment? C’est ce qu’ils vont devoir découvrir… et vite!

Circonstance de lecture :

Avantage de passer du temps à la bibliothèque : lire des livres et les chroniquer en rentrant.

Mon avis :

J’ai retrouvé avec plaisir les personnages crées par Marie-Hélène Delval, qui vivent toujours dans l’île au dragon. Vous vous doutez bien qu’ils ont vécu des aventures entre le premier tome, chroniqué récemment, et le tome 5 que je chronique aujourd’hui : ne pas chroniquer tous les tomes de la série est un choix de ma part, afin de ne pas provoquer de lassitude.

Ce qui n’a pas changé, depuis le premier tome, est la qualité de l’écriture, toujours aussi soignée, et de l’intrigue, toujours aussi bien construite. Les deux enfants sont très unis face aux dangers qui les entourent, ils restent proches de leur père tout en lui cachant certains événements, non par méfiance, mais pour le protéger. Cham et Nyne sont très proches des dragons, même la jeune fille réussit à surmonter la peur qu’elle éprouve à leur égard, elle qui leur préfère… ses lapins angoras (bien moins dangereux, vous en conviendrez). Il faut dire que Selka ne laisse pas d’être impressionnante, tout comme Vag.

Le tome 6 ? Très bientôt !