Archive | 28 septembre 2012

Le dragon des mers de Dick King-Smith

Folio cadet – 116 pages.

Mon résumé :

Ecosse, 1930. Angus et Fiona vont sur la plage avec leur grand-père. Là, ils découvrent un oeuf assez bizarre et décident de le ramener à la maison. Il éclôt bientôt, révélant un dragonneau des mers. La famille prend soin de lui, mais il grandit et grossit vite.

 

Challenge God Save the livre organisé par Antoni

 

 

Mon avis :

Si vous avez aimé le film, vous aimerez le livre, écrit bien avant que le cinéma ne s’en empare et n’en fasse une adaptation gentillette. Attention ! Je ne dis pas que le roman est tortueux, j’ai simplement préféré son intrigue et surtout, son dénouement, bien plus drôle que celui du film. Il faut dire aussi que dans le roman l’action se passe bien avant la seconde guerre mondiale, et de fait, le récit contient moins de tension, pour laisser toute la place à Crusoé, cette adorable et charmante bestiole, effroyablement gourmande.

Ce roman permet de nous faire découvrir la vie quotidienne en Ecosse, à une époque sans télé, sans jeu vidéo, sans voitures qui passent sans arrêt dans la lande et risqueraient de déranger le paisible Crusoé, une vie quotidienne où les enfants aidaient les parents à arrondir les fins de mois, en ramassant les morceaux de bois que la mer amenait sur le rivage. Grâce à la découverte de Crusoé, les enfants vont se rapprocher de leur grand-père Grognon (ils croient que Grognon est son prénom, depuis un aparté de leur mère), mais aussi de leur père, entre deux voyages en mer – encore une réalité que les enfants actuels pourront découvrir.

Conte merveilleux, joliment écrit, frais et doux, le dragon des mers est une belle aventure à faire découvrir à de jeunes lecteurs.

la littérature fait son cinéma