V comme vampire, chapitre VI

Dans le cinquième épisode de V comme vampire, nous avions laissé nos personnages en fâcheuses postures. Je ne suis pas certaine qu’ils soient dans une meilleure situation cette semaine.

Ce fut le bruit qui me réveilla. Un bruit régulier, léger, un peu aigu. Avant d’ouvrir les yeux, j’essayais de l’identifier. Ce bruit, je l’avais déjà entendu. Quand je compris de quoi il s’agissait, je sentis un soulagement immédiat : si une machine me permettait d’écouter les battements de mon cœur, j’étais vivant, sans doute salement amoché, mais vivant.

Note : l’inconvénient de la légalisation des vampires, c’est que l’on peut désormais se réveiller en bon état, mais mort. Le vampirologue que je suis peut vous le certifier : c’est perturbant. J’étais donc ravi d’être encore un humain.

J’ouvris les yeux. J’étais dans ma chambre d’enfant, qui n’avait plus rien d’enfantin. Les murs aux tentures gris perle, la moquette au ton délicat, les meubles de chêne clair invitaient au repos et à la rêverie. J’étais resté dans les vapes combien de temps ? Près de la porte-fenêtre, un homme me tournait le dos. Silas !
– Je suis réveillé, lui dis-je.
– Je suis très heureux que tu sois en vie.
Il se ne retourna pas.
– Que s’est-il passé ?
– Les faës étaient en embuscade. Tu as été gravement blessé.
– Les faës ?
Bizarre, ces créatures étaient tellement orgueilleuses que je les voyais mal se mêler au sort des autres créatures du monde magique. Quant à se mêler aux humains, n’y pensons pas.
– Silas, je peux savoir pourquoi tu me tournes le dos ? Je suis défiguré, c’est ça, et tu n’oses pas me le dire ?
– Mais non, me dit-il en se retournant. Il était très pâle. Vraiment très pâle.
– Nous avons vraiment cru que tu allais mourir, dit-il dans un souffle.
– Je me sens presque normal, pourtant.
Justement, ce n’était pas normal. Avais-je dormi pendant six mois, voire plus, comme la Belle au bois dormant ? Allait-il m’annoncer que je garderai des séquelles à vie, ou que j’étais apte maintenant à me transformer en loup-garou ?
– Nous avons dû prendre une décision radicale pour te sauver.
– Genre, une amputation ?
Oulà, je n’étais pas encore très réveillé, sinon je me serai aperçu que j’étais en un seul morceau. Pas même un sparadrap sur le ventre, là où je me souvenais fortement avoir été transpercé. Juste une légère migraine, qui s’intensifiait peu à peu.
– Non. Tu as reçu du sang de vampire.
Génial ! Et les effets secondaires ? Si jamais je me fais mordre dans les trois mois à venir, je risque de me métamorphoser en loup-garou vampire, à moins que les deux influences ne se court-circuitent. Je risquais même de devenir irrésistible pour certains patients, et carrément répulsif pour d’autres. Les trois prochains mois allaient être pénibles.
– Comment vous avez-pu vous en procurer ? C’est extrêmement rare !
– Nous avons eu un volontaire sous la main. Il te le racontera lui-même. Il arrive.

6 réflexions sur “V comme vampire, chapitre VI

  1. C’est pas juste car n’ayant jamais lu de livres de vampires ou autres loups-garous, il y a des choses qui m’échappent sur la vie et la mort et c’est quoi les faës ??? Pfffffffff………………. Sinon c’est très bien, j’arrive à suivre quand même, faut pas pousser !!! 🙂

    • Il est tout de même des choses que j’ai inventé, comme le pouvoir guérisseur du sang de vampire. Dans La communauté du Sud, c’est une drogue. Quant aux faës, ce sont les équivalents modernes des bonnes fées des contes. Elles sont au mieux protectrices, au pire cruelle. Chaque auteur a sa propre version de ce peuple pas si représenté que cela dans les livres que j’ai lus.
      La grande bagarre (sans Don Camillo), ce sera la semaine prochaine.

  2. J’ai une requête à t’adresser, j’aimerais que tu link les autres épisodes de ton formidable psy, ou que tu fasse une rubrique vampire, pour qu’on puisse retrouver les épisodes plus facilement. 😀 J’adoooore ! 😀 Tu fais vivre tout un univers qui s’étoffe d’épisode en épisode. 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.