La traversée du temps de Yasutaka Tsutui

Mon résumé :

Kasuko range la salle de sciences naturelles après les cours. Alors qu’elle est seule, elle sent une odeur douceâtre, qui lui rappelle des souvenirs de jeunesse. Elle est évanouie quand ses camarades la retrouvent. Après cet incident, les catastrophes se multiplient. Que s’est-il passé ?

Mon avis :

Kasuko n’est pas une super-héroïne, pourtant, elle se retrouve bien malgré elle dotée d’un super pouvoir, elle peut voyager dans le temps. Elle tentera ainsi d’empêcher une série de catastrophe de se produire.

Seulement… Kasuko est une grande fille toute simple, une lycéenne qui a un super pouvoir et n’a strictement aucune envie que sa vie soit bouleversée par celui-ci. Comprendre ce qui lui est arrivé et redevenir normale sont ses buts et ils détonnent dans l’univers de la science-fiction. En effet, le lecteur s’attend plutôt à voir le héros maîtriser peu à peu son pouvoir, quitte à provoquer quelques catastrophes au passage, plutôt que de le voir se lancer dans une quête inversée.

La tâche de Kasuko n’est pas facile, trouver un ami prêt à l’aider non plus. Elle-même s’interroge sur ce qu’elle vit, ce qu’elle ressent, ce qui rend son personnage très touchant. De même, ce récit est doux, agréable à lire. Les chapitres sont courts et bien construits. J’ai cependant le regrêt que ce texte fut si bref, j’aurai aimé que le récit soit davantage approfondi et que les relations entre les personnages soient plus développées.

Septembre : mois de la littérature jeunesse

22 réflexions sur “La traversée du temps de Yasutaka Tsutui

      • Oui je comprends. J’essaie de faire les deux de mon côté, sans qu’un prenne le pas sur l’autre, mais ça reste au niveau loisir pour moi, c’est différent. J’espère qu’un jour tu pourras en profiter.
        Bon week-end.

        • C’est un loisir pour moi aussi – au début. Depuis quelques temps, le blog a pris une dimension qui m’échappe un peu, avec 27 SP cet été. De même mon travail est très prenant aussi. Donc le cinéma… je préfère encore regarder mes DVD de série télé, un épisode est moins long qu’un film.
          Merci : bon week-end à toi aussi.

  1. 104 pages, c’est vrai que ça en fait une petite histoire.
    Et bien, en ce qui concerne la fin… Tu crois que je peux dévoiler quelques indices de la fin du film ? Ca a un rapport entre un tableau dans un musée et un jeune homme venu du futur ?

    • Je dirai à partir de douze ans, pour que les ados puissent d’identifier aux personnages. Je pense déjà qu’ils vont être surpris de constater que les élèves nettoient eux mêmes les salles de classe…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.